blog-decouvrez-kwixeo
Budget prévisionnel : comment ça marche ?

La performance et la productivité d’une entreprise s’accompagnent nécessairement de dépenses et d’investissements financiers. Afin d’anticiper au mieux la nouvelle année à venir et la gestion budgétaire, il est essentiel de réaliser un budget prévisionnel. Ces prévisions financières serviront comme une base fondamentale pour visualiser les entrées et sorties financières, le seuil de rentabilité d’un projet, et gérer leur fond financier en conséquence. Alors, comment établir un budget prévisionnel et comment ça marche ?

Recettes et dépenses : des données clés

Pour fixer un budget prévisionnel pertinent, les entreprises devront prendre en compte deux types de données cruciales : les dépenses et les recettes. De fait, le prévisionnel financier correspond à une feuille de route à suivre pour l’année civile et fiscale à suivre, il est ainsi essentiel que le tableau financier regroupe l’ensemble des charges et recettes de l’entreprise pour offrir à l’entreprise la vision la plus réaliste possible.

Les postes de dépenses correspondent au flux de trésorerie sortant, elles comprennent toutes les charges et les coûts que l’entreprise devra payer. Pour calculer les dépenses prévisionnelles, il faut compter par exemple les achats de matières premières ou de produits, les impôts et taxes, les frais généraux et charges externes (énergie entretien, administration, loyers, fournitures, charges de copropriété, assurances, publicité, frais de déplacement, charges sociales, etc.), les salaires et charges patronales, ou encore les intérêts des emprunts. 

Quant aux recettes, elles correspondent au flux de trésorerie entrant, à ne pas confondre cependant avec les bénéfices ou le chiffre d’affaires de l’entreprise. Une recette correspond tout simplement à une rentrée d’argent dans la caisse de l’entreprise. Pour calculer les recettes prévisionnelles, il faut prendre en compte les ventes et les prestations issues de l’activité de l’entreprise comme la vente de marchandises, les prestations de services, la production stockée, ainsi que les subventions et sources de financement diverses.

Les tableaux financiers : constituants majeur du budget prévisionnel

Le prévisionnel financier regroupe plusieurs tableaux financiers : 

  • Le compte de résultat prévisionnel
  • Le bilan comptable prévisionnel (immobilisation, créances clients et stocks, capitaux propres, dettes financières et dettes fournisseurs)
  • Le plan de financement prévisionnel 
  • Le budget de trésorerie (encaissements-décaissements purement bancaires, mois par mois)

Généralement, ces tableaux s’accompagnent d’annexes tels que par exemple le tableau d’amortissement, le tableau de remboursement d’emprunt ou encore les soldes intermédiaires de gestion. Ainsi, ces tableaux prévisionnels offrent une vue large sur toute la partie financière de l’entreprise et les indicateurs financiers pertinents (taux de rentabilité, taux d’endettement, capacité d’autofinancement, besoin en fonds de roulement, chiffre d’affaire, écarts, ratios d’endettement, point mort, etc.) qui permettent ensuite de constituer un business plan solide à présenter aux investisseurs.

Modèle prévisionnel : sur quelle base le construire ?

La meilleure méthode pour calculer les dépenses et recettes à venir consiste à se baser sur les années d’exercice passées de l’entreprise. Idéalement accompagnée d’un expert-comptable, l’entreprise peut ainsi reprendre ses comptes de l’année précédente afin d’évaluer le plus justement les diverses charges et frais à prendre en compte dans son bilan prévisionnel. Pour assurer une anticipation pertinente, il est important de ne pas sous-évaluer les dépenses courantes et l’analyse du bilan financier doit aussi être attentive de sorte à n’oublier aucun élément (financement initial et fonds propres, délais de paiement, charges fixes). Selon la structure et le secteur d’activité, l’entreprise pourra aussi ajouter des provisions et des amortissements.De même, pour établir un prévisionnel des recettes réaliste, il vaut mieux rester prudent et ne pas majorer ces recettes. 

Concernant les entreprises nouvelles, l’élaboration du budget prévisionnel est plus complexe car le projet de création d’entreprise est un processus neuf, elle peut se baser sur des estimations faites à partir de données collectées lors d’une étude de marché et d’enquêtes de terrain réalisées auprès des fournisseurs (devis, prix, frais et conditions, etc.) et auprès des clients potentiels (budget maximum, pouvoir d’achat, etc.). 

En conclusion

Le financier prévisionnel est un outil de pilotage stratégique car il permet de matérialiser les flux financiers et d’apprécier la viabilité d’un projet. Loin de se limiter à un simple exercice comptable, les budgets prévisionnels sont donc avant tout des outils de gestion et de management qui ont surtout pour but de fixer des objectifs et de définir la stratégie à suivre.

blog-decouvrez-kwixeo